19 | 12 | 2018

Selon une information de l'AFP, le gouvernement s'apprête à renoncer à une partie des "mesures d'accompagnement" annoncées par le Premier Ministre au début du mouvement des "gilets jaunes", notamment l'extension du chèque énergie à 2 millions de foyers de plus.

Cette décision est une honte. Elle est d'autant plus scandaleuse que la France compte 5 millions de ménages en situation de précarité énergétique.

Après 45 ans en Gironde où il a rayonné et employé jusqu’à 4000 emplois (860 aujourd’hui), le groupe Ford a décidé de détruire ce site industriel majeur que les salariés comme les collectivités territoriales ou l’État se sont évertués à défendre durant toutes ces années en versant des dizaines de millions d’euros (45 millions dans la dernière période) et 8 millions au titre du CICE, sans réels engagements de Ford sur le maintien de l’emploi qu’il n’a cessé de rogner.

C’est avec colère et indignation que la direction du Parti suisse du travail - Parti ouvrier et populaire (PST-POP), réunie le 15 décembre 2018 à Berne, a rejeté la décision scandaleuse du tribunal de district de Brigg contre la militante des droits humains Anni Lanz.

La secrétaire politique de Solidarités sans frontières a été condamné le 6 décembre pour avoir "facilité l’entrée illégale en Suisse" (art. 116, al. 2 de la loi sur les étrangers). En février 2018, Anni Lanz avait aidé un jeune Afghan à rentrer en Suisse. L’homme avait été expulsé quelques jours plus tôt.

comunistaRésolution de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers, Athènes, 23-25 novembre 2018

Soutien au Parti communiste d'Ukraine

Les partis membres de la 20e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers expriment leur soutien au Parti communiste d'Ukraine et exigent que les autorités ukrainiennes cessent immédiatement les persécutions et la terreur contre les membres du Parti, cessent les persécutions contre les dissidents, la falsification de l'histoire et la glorification des collaborateurs nazis de l'OUN-UPA, des divisions et bataillons de la Wehrmacht et des SS.

Davantage de logements abordables. Initiative populaire et crédit-cadre destiné à alimenter le fonds de roulement- Prise de parole de Denis de la Reussille au Conseil National

L’initiative populaire "Davantage de logements abordables", portée entre autres par l’Asloca et soutenue par plusieurs partis politiques, dont le Parti Ouvrier Populaire auquel j’appartiens, a été déposée le 18 octobre 2016 avec près de 105 000 signatures valables. Si l’Asloca a estimé nécessaire de lancer une telle initiative, c’est bien qu’il y a urgence.

Aujourd’hui, le 13 décembre, des syndicalistes militants de la FSM et de son affilié grec, le PAME, ont entamé les activités de solidarité internationale avec le peuple et les travailleurs de la France qui poursuivent leur lutte contre les politiques de l’UE, du FMI et de la Banque mondiale, mises en œuvre par le gouvernement antipopulaire de Macron.

Les syndicalistes se sont réunis ce matin aux portes de l’ambassade de France à Athènes, en criant des slogans contre les mesures anti-ouvrières en France.

Emmanuel Macron annonçait lundi soir la main sur le cœur « un état d’urgence économique et social ». Ford lui répond par un camouflet.

Le groupe américain veut fermer le site de Blanquefort en Gironde (872 emplois) et annonce aujourd’hui 1600 suppressions de postes sur son site de Sarrelouis à la frontière allemande qui emploie de nombreux travailleurs français.

Le Mouvement de la Paix est signataire de l’appel lancé par plusieurs dizaines d’associations à la manifestation du 18 décembre dans le cadre du 18 décembre, Journée Internationale des Migrant·e·s.

Texte d’appel : Liberté et Egalité des droits !

Nous, Collectifs de Sans-papiers et MigrantEs, Syndicats, Associations et Marche des Solidarités appelons à des manifestations et rassemblements dans tout le pays le 18 décembre à l’occasion de la Journée Internationale des MigrantEs.

L’Initiative de rectification veut empêcher l’exportation d’armes vers des pays en guerre civile, ainsi qu’à destination d’États violant systématiquement les droits humains. Avec cette initiative, le peuple aura enfin son mot à dire en matière d’exportations d’armes !

L’été dernier, sous la pression du lobby de l’armement, le Conseil fédéral a voulu autoriser l’exportation d’armes vers des pays en guerre civile. La très forte opposition rencontrée au sein de la population a contraint le Conseil fédéral à faire machine arrière. Mais celui-ci pourrait bien réintroduire par la petite porte son projet d’assouplissement des règles d’exportations d’armes vers les pays en guerre civile.

Real time web analytics, Heat map tracking